La SPACE est un projet développé depuis 2002 par le sculpteur belge Alain De Clerck. Elle est matérialisée par une œuvre de l’artiste située à Liège. Le principe est simple : lorsqu’un citoyen introduit 1 € dans un parcmètre, il déclenche une flamme et participe à la constitution d’un fonds. La recette, augmentée par le mécénat d’entreprise, a permis l’acquisition des 60 œuvres de la SPACE Collection.

La SPACE propose de développer un réseau de villes européennes dans lesquelles différents artistes implantent des génératrices de culture. Ce parc de sculptures alimentera la collection publique de la SPACE, disséminée dans les villes participantes.

Le site de la SPACE : http://www.space-collection.org/

Pendant l’exposition du Brandweer à Maastricht (octobre 2011), un prototype de sculpture participative est présenté par Alain De Clerck avec l’aide de Showflamme et de l’artiste Toska, la SPACE SHOW.

Depuis juillet 2012, grâce à l’aide des Ateliers d’Art contemporain, de Creative Drive (Projet Interreg IV EMR) et de Levée de Paroles, activer la SPAC peut vous donner accès à des cadeaux offerts par nos partenaires : le Grand Curtius, le BAL-Musée des Beaux-Arts de Liège, le Théâtre de la Place, Les Ardentes Club, L’Aquilone, le Centre Culturel de Chênée, le Créahm, la Maison du Jazz de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, La Carotte, Les Grignoux, Emilie Somers, l’Orchestre philharmonique royal de Liège, l’Opéra royal de Wallonie, Les Ateliers d’Art Contemporain, le Festival de Liège, le Livre Aux Trésors.

À l’automne 2011, la SPACE Collection est présentée pour la première fois à Maastricht au Brandweer : une partie de la collection est accrochée dans l’ancienne caserne, tandis qu’un prototype mobile de génératrice de culture, le SPACE Show, est installé provisoirement devant le bâtiment. Le but de cette opération est de développer des contacts eurégionaux afin de construire ensemble une collection transfrontalière d’art contemporain.

Une opportunité concrète se présente lors du lancement d’un appel à idées visant à limiter les dépenses de la flamme éternelle de Minckelers. La SPACE propose alors d’ajouter une génératrice de culture à la statue de bronze afin que la flamme ne se déclenche que quand un passant le décide, mais aussi qu’une plusvalue culturelle naisse de cette solution. Le 2 décembre 2011, le projet SPACE, qui induit que Maastricht rejoigne son réseau de villes autour de la construction d’une collection, remporte le premier prix du concours parmi 125 candidats.

Suite à la validation de différentes études budgétaires et techniques, l’échevin de la Culture Jacques Costongs décide un an plus tard de soutenir l’implantation de la SPACE sur le Markt en 2013. La solution retenue implique l’installation d’une borne sans fil et l’utilisation de panneaux photovoltaïques pour le déclenchement de la flamme.

26/11/2012 : 1er essai à l’énergie solaire avec une borne sans fil pour la statue de Minckelers (en présence de l’échevin de la culture J.Costongs et Ch. Veugen de l’AWEX Maastricht).